Delezenne, Charles (1776-1866)

 

 
   

Fils d'un petit mercier de Lille, né dans cette ville le 4 oct. 1776, il fit tant bien que mal ses études au cours de la Révolution et, en 1800, fut désigné au Premier consul, par Silvestre-François Lacroix comme susceptible de professer les sciences. Il fut immédiatement placé au collège dirigé, à St.-Germain, par Mme Campan; il y eut comme élèves le jeune Beauharnais et Jérôme Bonaparte. On ne sait pourquoi il quitta ce poste de choix pour venir professer dans un lycée de Paris en 1803.

En 1805, il rentra dans sa province comme professeur de mathématiques à l'Ecole secondaire (collège) de Lille, où il demeura jusqu'au 29 nov. 1836, date de sa mise à la retraite.

Il est à noter qu'il avait passé son baccalauréat ès sciences le 11 juin 1813. Delezenne avait ouvert un cours privé de physique à Lille le 17 nov. 1817; il continua à y enseigner jusqu'en 1848. Il fut admis à l'Institut en 1853 et mourut à Lille le 26 août 1866.

L'esprit très curieux de Charles Delezenne s'est porté sur toutes les branches de la physique, qu'il a étudiées en son cabinet particulier avec des instruments de fortune, inventés et réalisés par lui : un baromètre à siphon, des aéromètres, un cerceau magnétique pour mesurer les courants induits, un polariscope ou stéphanoscope pour étudier le soleil, des piles sèches, etc.